Lecture de 3 mn

Ce qu’est vraiment l’argent

Ce qu’est vraiment l’argent

Le rapport à l’argent est un problème pour beaucoup.

Quand on n’en a pas assez, on s’inquiète de comment faire pour en gagner plus et pour éviter d’en dépenser trop.

Quand on en a, on s’inquiète de savoir où le placer et de comment bien le dépenser.

On ne sait plus si l’argent fait le bonheur ou pas.

Ahhhh l’argent.

On a peur d’en gagner, d’en avoir trop, d’en perdre.

On a peur de son influence néfaste et corruptrice.

L’argent est sale, l’argent rend con et hautain.

L’argent salit notre pureté spirituelle à nous, qui sommes si altruistes et voulons changer le monde en mieux.

On aimerait en avoir beaucoup pour ne plus avoir à penser à ces idioties de petites gens qui courent après ce truc si inutile.

Jolis paradoxes.

L’argent, tant de raisons possibles aux problèmes qu’on a avec.

Il n’a pourtant aucune signification.

L’argent n’est ni bon ni mauvais. L’argent est un outil. Il n’a pas d’autre signification que celle qu’on lui attribue. L’argent, c’est nous, notre ego.

L’argent est un amplificateur.

Il ne nous change pas, il amplifie ce qu’on est déjà.

L’argent ne change pas les gens, il les démasque

Henry Ford

Tout se voit plus avec l’argent.

Les gens se sentent moins contraints par les normes et les limites.

On ne devient pas un con hautain à cause de l’argent, on l’était déjà.

C’est dans les petits détails du quotidien que ça se voit.

Ceux qui ne disent pas bonjour à leurs voisins ou qui parlent mal à des corps de métiers qu’ils considèrent comme médiocres seront toujours aussi cons.

Ceux qui se croient tout permis parce qu’ils ont payé un service seront encore plus exigeants et impolis.

Ceux qui sont jaloux et envieux se vengeront et deviendront sûrement condescendants et méprisants.

Ceux qui se sentent faibles et impuissants abuseront de leur pouvoir et de la force que donne l’argent.

Pas besoin d’être millionnaire pour être un con.

Le désir d’argent et l’absence d’argent transforment, pas besoin d’en avoir.

Donnez, retirez ou tentez quelqu’un avec l’argent et vous ne ferez que voir leur vrai visage.

Si l’argent amplifie ce qu’on est, il amplifie aussi nos protections. Il protège de ce qu’on ne veut pas devenir, de nos anti-modèles.

On se construit bien plus « contre » quelque chose, que « pour ».

À qui vous ne voulez absolument pas ressembler ?

Observez à quel point votre réponse définit vos valeurs, vos actions, vos pensées. Bien plus que ce que vous aspirez à être.

L’argent nous encourage à lutter contre ces anti-modèles, plutôt qu’à les fuir.

Si la plupart des gens ne se libèrent pas de leurs problèmes avec l’argent, c’est parce qu’ils cherchent à changer en détruisant l’anti-modèle qui les a construits.

Certains fuient, et se construisent une vie déréalisée, loin de la réalité.

D’autres réussissent à vivre avec peu, loin et heureux.

Plus nombreux sont ceux qui ne sont pas au clair avec leurs envies, leurs désirs et leurs zones d’ombres.

C’est plus facile de rejeter l’argent que de réussir à en gagner.

C’est difficile de se regarder et de s’affronter dans le miroir de l’argent.

Ça demande du travail et d’être capable d’affronter un regard acéré.

L’argent est comme un enfant qui nous met face à nos limites.

Prendre soin de son rapport à l’argent, c’est prendre soin de soi.

Explorer en profondeur son rapport à l’argent change la vie.

Si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous recommande d’engager à l’écrit un dialogue avec l’argent, sans réfléchir, sans jugement et comme si c’était une personne.

Mettez-vous en colère, insultez-la s’il faut, soyez triste, joyeux, méprisants, compréhensifs, indulgents ou dans le jugement, comme vous voulez, mais ne restez pas passifs.

Puis étudiez ce que vous avez écrit et demandez-vous qui est vraiment la personne qui parle à l’argent et qui est celle qui répond…

Ce n’est pas toujours agréable à lire.

Mais ça donne des pistes d’évolution.

C’est puissant.

Je ne te crée pas.

Je ne te transforme pas.

Je te montre, parce que je te vois.

N’aie pas peur, laisse-moi venir, et je te montrerai qui tu es.

L’argent dans « Échanges avec ma connerie » – Laurent Bertin, jamais publié

À lire aussi

Abonnez-vous à mes articles : cliquez ici

Rejoignez mon canal Telegram pour plus de contenu gratuit : cliquez ici